Partenaires

Présentation du CNRS Présentation de l′Université Faculté de Pharmacie


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil > Équipes de recherche > Chimiothérapie antiparasitaire (PARACHEM)

Chimiothérapie antiparasitaire (PARACHEM)

Parasitologie BioCIS
L’équipe "Chimiothérapie antiparasitaire" recherche de nouveaux traitements antiparasitaires, plus spécifiques et moins toxiques que les médicaments actuels, principalement dans le domaine de la leishmaniose. Une première approche consiste à identifier et valoriser des cibles thérapeutiques afin d’identifier des candidats médicaments. Une seconde approche vise à développer de nouvelles têtes de séries chimiques d’origine naturelle ou de synthèse en utilisant des modèles parasitaires in vitro et in vivo. Les mécanismes d’action de ces substances sont ensuite élucidés ainsi que leur capacité de chimiorésistance et les mécanismes associés. Enfin, l’équipe est engagée dans des approches collaboratives qui visent à améliorer la biodistribution des antiparasitaires.

P. Loiseau a été président-fondateur du consortium anti-parasitaire et -fongique (CaPF), structure nationale fédérant les acteurs français dans le domaine de la chimiothérapie antiparasitaire et antfongique.


Un Consortium AntiParasitaire (CAPF) pour accélérer la découverte de nouveaux traitements contre les parasitoses humaines et animales

Le Consortium AntiParasitaire et Fongique (CaPF) rassemble des professionnels de l’innovation thérapeutique, chercheurs académiques et industriels, pour relever le défi de la découverte de traitements plus spécifiques et mieux tolérés contre les parasitoses humaines et animales. Le CAP a vu le jour à Châtenay-Malabry, en Juillet 2010.
Site web : http://capf-web.org/

Lire la suite


Agents antileishmaniens ciblant le trafic de cellules hôtes

http://www.labex-lermit.fr/fr/recherche/projets/resistance/r3

Les leishmanioses sont un complexe de maladies parasitaires provoquées par des parasites à protozoaires du genre Leishmania transmis par un insecte vecteur, le phlébotome, et affectant l’homme et les animaux. La chimiothérapie anti-leishmanienne est chère, non spécifique, toxique et chimiorésistance est habituelle ou à risque. De nouveaux traitements sont nécessaires sur la base d’une chimiothérapie rationnelle.

Lire la suite


Responsable

Philippe LOISEAU


Personnels permanents

- Cavé Christian, Professeur
- Cojean Sandrine, Maître de Conférences
- Hilarion Marie-Nadine, Adjointe technique principale
- Indira Dennemont, Technicienne
- Loiseau Philippe, Professeur, responsable du groupe
- Pomel Sébastien, Maître de Conférences
- Rémy Durand, Maître de Conférences-Praticien Hospitalier


Doctorants, Post-doc, ..

- Berbel-Manaia Eloisa (post-doc)
- Helou Doumet (post-doc)
- Fechtali-Moute Zineb (doc)
- Mekarnia Nalia (doc)
- Ok Vichita (AHU)
- Sousa-Lanza Juliane (ATER)


Expertise industrielle

- Recherche de substances antiparasitaires d’origine naturelle ou synthétique
- Modèles d’étude in vitro et in vivo de protistes (Plasmodium sp., Leishmania sp., Trypanosoma brucei, Trichomonas vaginalis)
- Synthèse chimique et pharmacomodulation de substances effectrices antiparasitaires
- Recherche de protozoaires dans l’eau de consommation humaine et étude de leur chimiosensibilité


ANR LeishmaStop

The team « Antiparasite chemotherapy » (Philippe Loiseau) of the BioCIS research unit is one partner of the LeishmaStop project, managed by Julien Barbier (CEA Saclay) and selected within the Collaborative Research Project (PRC) call of the ANR (2018). Leishmaniases are a complex of parasitic diseases provoked by Leishmania protozoan parasites transmitted by the sandfly vector and affecting Humans and animals. The anti-leishmanial chemotherapy is expensive, aspecific therefore toxic, and drug (...)

Lire la suite


Présentation Equipe et Projets - 13.2 Mo